Méthode et approche

Comme dans tous domaines il existe plusieurs méthodes d’éducation canine. La méthode utilisée à Chien Noir Chien Blanc est celle du renforcement positif. C’est une méthode qui utilise peu la punition et jamais la violence physique. Il s’agit au lieu de corriger le chien sans arrêt de le motiver à avoir le comportement que l’on souhaite. La motivation est positive : il s’agit de récompenser le chien lorsqu’il adopte le comportement que l’on souhaite. Pour le dire simplement, dans la technique de la « carotte et du bâton » on utilise la carotte et non le bâton. La punition sera parfois utilisée mais jamais avec violence. Elle consistera à ôter une récompense si le chien n’adopte pas le bon comportement. La récompense sera donnée dès lors que le chien aura adopté le comportement souhaité.

Exemple pratique :

Le comportement pénible :

Vous êtes en train de caresser votre chien et soudain il vous saute dessus.

Pourquoi fait-il cela ?

Pour obtenir plus de caresses.

     La solution :

Étape 1. La punition.

Vous arrêtez immédiatement de le caresser. Vous ne lui parlez pas (ni même pour lui dire « non » ou « saute pas »), vous détournez le regard, levez vos mains et mettez  les contre votre corps (pour ne pas qu’il puisse les toucher avec sa truffe). Dans les cas les plus « compliqués » vous allez carrément lui tourner le dos !

Etape 2. La récompense

Dès qu’il cesse de sauter vous le félicitez de la voix et par des caresses et éventuellement par une friandise.

Cette approche est bien plus proche des connaissances récentes qui existe sur l’apprentissage des animaux que les méthodes plus « traditionnelles », qui sont hélas encore très en vogue dans le milieu cynophile, et qui reposent sur une vision morale du chien et de l’obéissance du chien, bien plus que sur une approche rationnelle et raisonnée.
Le fait de récompenser beaucoup le chien permet d’avoir un animal motivé et qui est un véritable acteur de son apprentissage ; au lieu d’être passif et de faire le minimum pour ne pas se prendre des coups et des cris (comme on voit encore trop souvent sur certains terrains de dressage). Éviter la violence (coups et cris, mais aussi colliers électriques, colliers étrangleur, entraves diverses etc.) permet d’éviter une montée de stress et d’agressivité. Récompenser et avoir une approche amicale permet d’avoir un chien heureux d’interagir avec les humains, y compris lors des séances de travail, ce qui le rendra beaucoup plus réceptif à l’apprentissage. Si votre chien va sur un terrain de dressage ou chez l’éducateur avec la queue entre les jambes vous êtes en droit de vous poser des questions sur les méthodes utilisées.

           Méthode du clicker

En fonction de votre demande et motivation nous pouvons aussi utiliser la méthode du clicker training. Méthode très efficace mais qui nécessite un investissement régulier de la part du maître, notamment pour se familiariser à la technique (le chien pour sa part comprend très vite!).

Pour plus de précisions sur la méthode à laquelle je me réfère vous pouvez lire les chapitres écrits par Catherie Colligon. (Catherine Collignon, « Les lois de l’apprentissage de la théorie à la pratique », in Thierry Bedossa, Bertrand L. Deputte, Education et comportement du chien, Educagri Editions, 2010).

Publicités