Pipo, le chien-chat

Je regrette presque de l’écrire mais Pipo est désormais prêt à être adopté. Je regrette presque parce que c’est un petit chien vraiment pas chiant et vraiment attachant. Mais bien sur je serai également très heureuse quand il aura trouvé sa famille définitive.

Copie de IMG_1667-2

Pipo est un très gentil chien, calme, discret et sociable. Il fait une petite vingtaine de kilos et doit avoir dans ses origines de l’epagneul et/ou du braque, mais attention à ne pas se fier à son apparence : Pipo n’est absolument pas chasseur et il peut côtoyer tous types d’animaux sans soucis (chats, poules, chèvres, chevaux, moutons etc.).

DSCF3571

Sans laisse il suit très bien et en laisse il ne tire pas du tout. C’est un chien délicat qui aime son petit confort (il est très frileux !). Pipo a été retiré de chez son premier propriétaire pour maltraitance, il était mal nourri ; sans doute à cause de cela il a développé une certaine obsession pour la nourriture qui le rend assez voleur, il faudra donc pour l’accueillir une cuisine bien rangée et des denrées alimentaires inaccessibles !
Malgré cela Pipo est un chien très facile à vivre, qui n’aboie pas (sauf parfois en jouant), qui ne monte pas la garde, n’est pas fugueur, ne saute pas sur les gens et s’entend avec tout le monde (humains, chats, chiens etc.).

avec la copine.JPG

A certains égard Pipo n’est pas vraiment un chien…C’est plutôt une sorte de gros chats sédentaires, qui aime être caressé, manger (et chaparder – mais sans aucune mauvaise intention croyez le !) et dormir dans des endroits douillet. Encore une fois ne vous fiez pas à son apparence : Pipo n’a rien à voir avec ces chiens de chasse foufous qui courent à travers ronces et herbes hautes pour chercher le gibier ; non, Pipo n’a que faire du gibier et déteste les ronces, l’herbe haute et plus que tout l’eau ! S’il pleut ou que l’herbe est mouillé il restera dans son panier en attendant des jours meilleurs !

repos sur une bache.JPG

 

Il a quelques bases d’éducation (assis, vient, attend) mais Pipo n’est pas de ces toutous qui obéissent au quart de tour « pour faire plaisir à leurs maîtres » et encore moins s’il se sent brusqué. Par contre contre des friandises vous pourrez facilement lui apprendre des tours car il a un petit côté clown.

Avec les autres chiens il aime jouer mais avec modération et surtout à condition de ne pas être brusqué. Il sait très bien prendre une grosse voix et faire des grimaces pas possible pour dire « j’en ai marre maintenant laisse moi tranquille ! ». Sur les photos c-dessous il joue à fond avec Eole, une jeune chienne avec laquelle le contact et tout de suite super bien passé.

 

Pipo est en parfaite santé et peut convenir à des personnes sportives qui souhaitent un chien pour partager moment de footing, randonnée, sports canins etc. (à partir du moment où la météo est propice:) mais le plus important pour lui est de disposer d’un endroit douillet et chaud pendant les nuits d’hiver et d’un jardin accueillant pour faire bronzette en été.
En résumé, beaucoup de siestes, un brin de câlins, un zeste d’exercice, quelques friandises (avec modérations) et vous ferez de Pipo le plus heureux des chiens(chats) !

sieste.JPG

A ce portrait je souhaiterai rajouter quelques éléments concernant son histoire (pleine de rebondissements), son comportement et l’évolution de celui-ci.
Pipo est né chez une personne qui avait l’habitude de négliger ses chiens et de les laisser se multiplier. Il avait à peu près un an quand il a été sorti de là par la SPA de marsac. Il était maigre et très peureux. Je ne pense pas que Pipo ait été brutalisé par son premier propriétaire mais en revanche il a été nettement sous-socialisé, n’ayant été habitué ni à être manipulé et ni à sortir du jardin pour découvrir le monde extérieur.
Il est resté au refuge de la SPA pendant environ un an, apprenant à être un peu manipulé et à suivre en laisse. Cependant cet environnement n’était pas l’idéal pour qu’il progresse véritablement. La SPA me l’a donc confié pour que je le socialise, l’éduque, et le prépare à une futur adoption.
C’était fin décembre 2014.
Au début Pipo avait pas mal peur des grands mouvements, des déplacements dans la maison, et surtout des manipulations. Je l’ai gardé quatre mois et c’est à la fin de son séjour qu’il a arrêté de paniqué en me voyant jouer au ballon avec les autres chiens et qu’il a compris que lui aussi il pouvait courir derrière !L’autre problème était pour le faire suivre sans laisse. Mais il a bien évolué sur ce point ; au bout de 4 mois il suivait très bien lors de nos balades quotidiennes, mais c’était plus compliqué sur des terrains inconnus. Certes il ne s’éloignait pas comme un fou furieux mais fuinait à droite à gauche sans se préocccuper de moi.

Par contre il s’est habitué très facilement à cotoyer les autres chiens, ainsi que les chats, poules, poneys et chevres.

Au bout de ces 4 mois je lui ai trouvé un placement que je pensais idéal. Un monsieur récemmement à la retraite, qui avait une chienne sociable, une maison, un jardin, du temps etc.
Et voilà qu’un an plus tard j’apprends que Pipo est de retour au refuge !
Je n’ai pas eu le point de vue direct du monsieur, mais selon ce que l’on m’a rapporté il a prétendu que Pipo l’aurait pincé lorsqu’il tenté de le libérer avec un ciseau d’une couverture dans laquelle il se serait emmelée.
Cela me semble possible car Pipo peut être très inquiet face à certaines manipulations, surtout à l’époque. (Mais est-ce une raison suffisante pour se débarasser de son chien ?..)
Voilà comment en avril 2016 Pipo est revenu à la maison.
Je l’ai beaucoup travaillé pour qu’il accepte mieux les manipulations. Désormais je peux lui toucher et lui tenir les pattes, lui manipuler les oreilles, le porter, le mettre sur mes genoux, le « chahuter » etc. En 3 mois il a énormément évolué. Il est beaucoup plus expressif, il vient me chercher pour avoir caresses et séances de jeux. Je lui ai appris à aboyer (et se taire) sur commande, à aller chercher et rapporter la balle, à être à l’aise dans une multitudes de situations. Pipo sort désormais en pleine ville (il a fait une partie de la fête de la musique à Limoges avec moi et il était très à l’aise) et il suit sans laisse très bien dans toutes circonstances. Il adore faire de la voiture et monter dans la voiture d’inconnus…. Il est content quand des gens arrivent car il sait qu’il va avoir des caresses.
Bref désormais Pipo est un chien tout à fait sociable qui est à la fois (et c’est assez rare pour être souligné) avenant et discret.
Il reste un peu « chochote » par rapport à certaines manipulations et peu être refroidi par des gestes trop brusques, trop vifs. Je n’ai pas encore tenté de lui couper les ongles ou nettoyer les oreilles, préférant pour le moment lui proposer uniquement des contacts agréables, mais avec calme et patience je suis sur qu’il n’y aura pas de souci et s’il continue à progresser il sera un jour ou l’autre un chien tout à fait « normal » et n’aura gardé aucune séquelle de ses premieres années de vie. D’ailleurs pendant que j’écrivais ces lignes j’ai fait une pause pour le laver ; je ne lui avais jamais imposé une telle chose (Pipo a horreur de l’eau) mais là il s’était roulé dans la merde et sentait tellement fort qu’il embaumait toute la maison. Et bien il s’est laissé faire très docilement. (Je lui ai donné quantité de friandises avant et après pour qu’il en garde un bon souvenir).

Un autre point que j’ai du travailler avec Pipo ces trois derniers mois : la propreté.
Quand je l’avais confié début 2015 à ce premier adoptant j’avais bien précisé qu’il n’avait pas acquis à 100 % la propreté dans la mesure où il avait toujours eu l’habitude de faire ses besoins où il dormait les deux premières années de sa vie. Mais la personne n’a pas eu la patience de continuer à travailler ce point et à préférer installer Pipo dans la grange pour éviter tout accident. Donc quand je l’ai récupéré en avril il fallait repartir de zéro. Il y a eu pas mal d’accidents au début jusqu’à ce que je me décide à le mettre systématiquement en cage la nuit et la journée quand il était dans la maison. Désormais la journée il n’y a plus d’accident il n’est donc plus nécessaire de le mettre en cage. La nuit je préfére garder encore la cage fermée pendant un moment afin d’être sur que la propreté soit acquise. Il faut préciser qu’il va spontanément dans sa cage le soir venu et qu’il vit très bien le fait d’y être enfermé. La cage pour la nuit peut être une solution a long terme dans l’hypothèse où il n’acquererait pas la propreté à 100 % bien que nous sommes sur la bonne voie. (Un système de grosse chatière pour un accès libre à l’extérieur lui conviendrait bien aussi).

Pipo n’est certes pas un chien parfait mais il est calme, attachant et original. Alors j’espère de tout coeur que nous allons lui trouver la personne qu’il contentera et chez qui il pourra poursuivre son petit bonhome de chemin tranquillement.

Pipo est castré, identifié, vacciné.
Il est a adopté auprès de la SPA de Marsac.
Pour tous renseignements me téléphoner au 06 62 43 68 05
ou par mail : chiennoirchienblanc@laposte.net

**************

En été 2016 Pipo a été adopté. Il a rejoint 5 copains chats  et après les deux premiers jours un peu difficile  il s’est parfaitement adapté à sa nouvelle famille. Une petite maison douillette, des promenades quotidiennes, des câlins, bref tout ce dont Pipo avait besoin.

Publicités

6 réflexions sur “Pipo, le chien-chat

  1. Bonjour, je suis admirative du travail que vous faites avec ces chiens. J’aimerais avoir vos connaissances et vos compétences !! Je vous suis regulièrement et je vous remercie pour tout ce que vous faites pour ces animaux !
    Raphaële

    J'aime

    • Oui je le consulte régulièrement. Vous faites vraiment un beau travail. D’ailleurs avez vous fait des études spécifiques ou est ce un don ?
      Je sais que si j’ai besoin de conseils ou que j’avais des problèmes en terme d’éducation avec mes chiens je ferais appel à vous malgré la distance (oise).
      Des nouvelles de chouquette?

      J'aime

      • Non pas d’études, pas de don non plus, juste beaucoup d’intérêts, d’observations, et ensuite avec l’expérience on apprend tout simplement 🙂 j’ai encore beaucoup à apprendre à vrai dire et des chiens comme Chouquette justement me permette de me remette en question et de progresser dans mes techniques et méthodes. J’ai commencé tout à l’heure à écrire un texte pour faire un bilan de ces derniers mois avec Chouquette, je continue ce soir et je le poste dès que possible. Merci de votre fidélité à ce blog.

        J'aime

    • Merci Cindy pour ton très gentil commentaire, mais attention je vais prendre la grosse tête avec des commentaires comme ceux là 🙂
      Désolée d’avoir tant tardé à répondre, je suis plus qu’occupée en ce moment et je limite donc le temps passé sur la toile.

      Pipo a été adopté, il a rejoint une maison pleine de …Chats 🙂 ! Plus de nouvelles bientôt (enfin…dès que possible 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s