L’histoire pas ordinaire de Choucas

Cet article raconte l’histoire, hors du commun, de la chienne Choucas.

Cela permettra aux personnes intéressées pour l’adopter, ainsi qu’à toutes les personnes qui se sont mobilisées pour son sauvetage, d’avoir un maximum de d’informations sur sa nouvelle vie et sur l’évolution de son comportement.

Choucas, anciennement Chouquette, est une jeune malinoise née en décembre 2014. Elle a grandi dans une casse automobile. De son début de vie nous ne savons rien de plus mais il y a fort à parier qu’elle n’a pas bénéficié d’un environnement stimulant lui permettant de bien se socialiser car selon les dires des personnes qui l’ont adopté ensuite elle avait chez eux un comportement prostré. Ces personnes vivaient en appartement avec enfants et n’avaient pas vraiment envie de s’investir auprès de cette chienne. Alors imaginez un peu : un chiot malinois peureux, en appartement avec des enfants, et des maîtres qui ne s’en occupent pas…. Le résultat : elle grognait sur les enfants (entre autre). Elle a alors été donné à un agent de sécurité. Celui-ci ne devait pas connaître grand-chose aux chiens puisque dès le premier jour la chienne s’est échappée. Il a prévenu les précédents propriétaires, mais ni eux ni lui n’ont jugé nécessaire de prévenir la mairie ou la fourrière. Ils ont pensé qu’elle se ferait rapidement percutée par une voiture tout simplement ! (C’est la responsable de la fourrière dans laquelle Choucas a atterri ensuite qui m’a donné toutes ces infos).

Que nenni! Choucas s’est très bien débrouillée et a erré pendant 4 mois (elle avait 5 mois quand le vigile l’a échappé) dans différentes villes de la région parisienne. Au début elle restait cachée dans un bois la journée et ne sortait que la nuit pour faire les poubelles. Petit à petit elle s’est montrée moins discrète et s’est rapproché d’un groupe d’ouvrier qui menait un chantier. Ils l’ont alors nourri régulièrement. Cette situation a vite exaspéré et inquiétée la mairie, car Chouquette squattait le stade de foot et, prenant de plus en plus confiance, fuyait de moins en moins et se montrait de plus en plus sur la défensive lorsque des personnes voulaient, eux aussi, utiliser le stade. Du coup le stade a du être fermé un moment pour cause de Choucas ! Un employé municipal a été mordu (sans gravité) car exaspéré il a essayer de saisir la chienne alors que celle-ci était couchée aux côtés des ouvriers. La fourrière était sur le coup mais pas question pour Choucas de se laisser attraper ! Et pourquoi rentrer dans une cage trappe alors que les ouvriers lui donnaient des bons petits repas tous les jours sans contre parti ? D’ailleurs ceux-ci ne voulaient pas aider les employés de la fourrière craignant qu’ils ne l’attrapent pour l’euthanasier. Finalement la responsable de la fourrière, que j’appellerais Sandra, a réussi à les convaincre, leur expliquant qu’il faudrait de toute façon que Choucas soit attrapée coûte que coûte et qu’il n’était pas question d’euthanasie. Les ouvriers l’ont alors fait rentrer dans un bâtiment et une fois enfermée les techniciens de la fourrière l’ont saisi avec une perche et l’ont mise en cage. Elle était paniquée bien sur et a beaucoup résisté.

Ainsi on comprend bien après tout ça que Choucas soit arrivée quelques peu sur la défensive à la fourrière ! Ainsi dans un premier temps il était impossible de l’approcher dans le box, et malgré les bonnes intentions des employés (qui lui donnaient des friandises à chaque fois qu’ils passaient devant son box) il n’y avait aucun progrès au bout de 15 jours. Elle n’attaquait pas si l’on rentrait dans le box mais se réfugiait au fond et se montrait menaçante si l’on cherchait à l’approcher. En fait elle était terrorisée ! Le délai fourrière était passé, il était alors urgent de trouver une solution pour faire évoluer le comportement de Choucas afin de trouver une alternative à l’euthanasie.

Sandra s’est donc décidée à sortir Choucas de son box, de gré ou de force. Choucas  a d’abord mordu la perche, puis une fois attrapée s’est débattue avec virulence. Sandra a tenu ferme et l’a tiré hors du boxe – la chienne résistait tout simplement parce qu’elle ne savait pas ce qu’il l’attendait dehors et qu’elle avait appris que l’humain n’est pas toujours digne de confiance !

Mais malgré sa peur le deuxième jours elle s’est bien moins débattue et le troisième jour Sandra a pu la sortir avec le lasso (au lieu de la perche). Au bout de trois petits jours le lien de confiance était établie entre elle et Sandra et les jours suivants Choucas se précipitait joyeusement vers la porte lorsque arrivait le moment de la sortie. Bientôt Choucas a fait confiance à touts les employés de la fourrière. Ceux-ci se sont attachés à elle et l’ont fait régulièrement sortir et jouer à la balle. Il faut préciser que ce n’est pas du tout une procédure normale dans une fourrière où normalement les chiens ne sont pas censé sortir des box. Ainsi après être devenue la mascotte d’un chantier Choucas est devenu la mascotte d’une fourrière de région parisienne !

Malgré cela l’évaluation comportementale vétérinaire était négative. Du coup il était compliqué pour la fourrière, eu égard à sa responsabilité, de la laisser partir dans une association en vue d’une adoption par un particulier. Il a donc été décidé de la confier à la police. Ceux-ci l’ont gardé 15 jours et ils ont été très contents de son comportement, mais des analyses vétérinaires ont repéré une certaine fragilité au niveau des hanches ; rien de grave semble t-il mais c’était déjà trop pour la police qui ne veut pas prendre le moindre risque qu’un chien se blesse pendant une opération au risque de mette celle-ci en échec. Les pompiers sont également venus la voir. Mais alors que les policiers qui l’ont testé ne devaient pas être trop maladroit le pompier qui l’a testé lui a donné une claque sur le museau par ce qu’elle n’avait pas mordu comme il faut dans la manchette ! Résultat : elle a essayé de le mordre lui – bien fait ! (je précise que je n’ai rien contre les pompiers, j’ai juste une dent contre les abrutis). Ce qui s’est passé selon moi : elle s’est senti menacée par une personne inconnue, elle a réagit par la défense, comme l’aurait fait la plupart des malinois en pareils situations.

Voilà où en était Choucas quand j’ai vu son annonce sur Rescue qui annonçait une euthanasie dans les semaines à venir si aucune solution sérieuse n’était trouvée.

Et donc voilà comme Choucas est arrivée parmi nous.

 

 

 

 

r (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “L’histoire pas ordinaire de Choucas

  1. Bonsoir Marika,

    Je suis contente de pouvoir suivre ton travail et l’évolution de Chouquette ! Elle a du caractère la bourrique mais elle est si touchante et elle apprend vite, merci encore pour elle!
    Je vais continuer à diffuser pour qu’on lui trouve « son foyer » .

    A très vite. Caresses aux toutous

    J'aime

    • Tu as bien résumé « beaucoup de caractère » et « très touchante/attachante ». Elle a aussi un côté nounours, enfin disons une fois qu’elle est en confiance car avec les inconnus elle est plutôt « ours » pour le moment.
      Certes elle me prend beaucoup de temps et d’énergie mais c’est un plaisir au final de la voir s’épanouir et évoluer positivement.

      Merci de diffuser, il y a rien d’urgent mais lui trouver un bon placement sera le plus compliqué !

      J'aime

  2. Super votre témoignage sur chouquette! On a vraiment envie qu’elle trouve une super famille qui prendra le temps de la comprendre… Pauvre petite chienne qui n’a pas bien commencé dans la vie. Bravo pour votre travail et merci de votre dévouement. J’adore lire des histoires comme ça et j’espère qu’elle se finira bien.

    J'aime

    • Merci pour votre message et merci de vous intéresser à elle. C’est clair qu’elle a eu une trajectoire vraiment chaotique jusqu’à présent, quand j’y pense et que je la vois maintenant s’éclater avec mes chiens, jouer dans l’eau, courir dans les bois etc. ça me fait vraiment plaisir ! Et ça me fait bien plaisir aussi de voir que des personnes s’intéressent à elle et à son histoire, alors continuez à nous suivre et merci.

      J'aime

  3. Bonjour ! Merci pour cette histoire détaillée, c’est passionnant à lire. Je cherche un chien à adopter en ce moment, mais je ne pense malheureusement pas être assez expérimentée pour Chouquette. Bonne chance avec elle !

    J'aime

    • Merci à vous de vous intéresser à Chouquette.
      Je connais quelques chien.ne.s à placer (plus faciles que Chouquette !), si vous êtes dans la région n’hésitez pas à me contacter par mail pour me faire part du type de chien.ne.s que vous recherchez.

      J'aime

  4. Bonjour, Félicitation pour l’évolution de Choupette un grand respect, car les malous sont très sensibles votre patience est récompenser quand on voit le résultat j’espère qu’elle trouvera une famille autant intentionné que vous.

    J'aime

    • Merci Cathy pour vos encouragements. Chouquette a encore beaucoup de progrès à faire mais elle avance petit à petit et elle m’apprend beaucoup donc cette expérience est bénéfique pour toutes les deux ! Bientôt des nouvelles et des photos de ces dernières semaines…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s