Le rappel

LE RAPEL

Le rappel, qu’est ce que c’est ? Et bien c’est à la fois le fait que le chien revienne vers nous lorsqu’on le rappelle et le fait de le rappeler. S’il y a une chose qu’il est utile d’apprendre à son chien c’est celle-ci !

Deux chose essentielles à ne jamais oublier quand vous travaillez le rappel :

1. Donnez lui envie de venir

Votre chien viendra d’autant plus vers vous que vous lui en donnerez
envie. Attention non pas une envie négative – qui serait la peur de se faire fâcher s’il ne vient pas – mais une envie positive – l’envie de rejoindre sa maîtresse/son maître, d’être près d’elle/lui.

2. Ne punissez JAMAIS un chien qui revient

Quelque soit la situation et même s’il vient en traînant ou qu’il revient après une fugue.

Pour résumer en une phrase : un chien avec un bon rappel est un chien qui a associé le fait de revenir vers son maître/sa maîtresse à quelque chose d’agréable.

Comment créer cette association ?

1. Récompenser le chien.

Avec :

des friandises,
des caresses,
des moments de jeux,
des félicitations vocales.

Les félicitations vocales sont rarement utilisées spontanément pourtant lorsqu’il s’agit du rappel cette manière de récompenser est très importante car elle permet de récompenser à distance, donc dès que le chien « amorce » le comportement souhaité, ce qui l’encourage à poursuivre son action, voir à venir plus rapidement.

2. Bannissez les punitions

Les cris et coups,
les disputes.

Seront aussi perçu par votre chien comme des « punitions » le fait de :

mettre un terme à la ballade,
lui remettre la laisse,
l’attraper par le collier,
lui demander de s’asseoir, de rester calme, de ne plus jouer et courir.

Autant il est impératif de ne JAMAIS fâcher un chien qui revient, autant il n’est pas question de ne jamais remettre une laisse, cesser la balade, ou demander à un chien de se calmer, une fois qu’il est revenu. C’est même bien souvent à ces fins que l’on a besoin de rappeler le chien !

Alors que faire ? Comment éviter que le chien associe le rappel à quelque chose de pénible (le fait d’être rattaché par exemple) ?

Et bien tout simplement il faut que le rappel soit le plus souvent possible associé à quelque chose d’agréable et le moins souvent possible associé à quelque chose de désagréable.

Exemple : lors d’une ballade vous allez faire revenir votre chien régulièrement, le récompenser, puis le LAISSER REPARTIR, et de temps en temps vous lui remettrez la laisse. Ainsi si vous le rappeler dix fois et que vous ne le rattachez qu’une seule fois il n’associera pas le rappel à une chose désagréable, mais au contraire à un comportement qui lui vaut une récompense.

Maintenant nous allons voir étape par étape comment procéder pour rappeler votre chien.

Étape 1. Arrêtez vous.

Il ne faut surtout pas appeler un chien et revenir vers lui en même temps. En effet pourquoi se fatiguerait t-il à revenir si c’est vous qui allez vers lui ?!

Étape 2. Dites son nom puis demandez lui de revenir.

Exemple : « Havane, vient » ou « Havane au pied ».

On a trop tendance à dire juste le nom du chien. Or dire le nom du chien permet d’attirer son attention mais ne lui indique en rien ce que vous voulez de lui.

Une fois que vous avez appelé votre chien deux cas de figures possibles.

PREMIER CAS DE FIGURE :

Votre chien amorce le rappel en vous regardant ou en commençant à venir vers vous.

Dans ce cas félicitez-le immédiatement de la voix et continuez à le féliciter jusqu’à ce qu’il soit près de vous. Vous pouvez alterner le fait de le féliciter au fait de répéter votre demande.

Exemple : « Oui c’est bien ! Oui bon chien, allez viens, oui c’est bien, bon chien, bon chien, allez, allez allez, oui c’est bien, viens ! »

Il est très important de le féliciter de manière permanente jusqu’à ce qu’il soit près de vous. Vous devez prendre un ton enjoué et dynamique.

DEUXIEME CAS DE FIGURE :

Votre chien ignore votre demande.

Ne désespérez pas ! Il faut réitérer votre demande, mais y mettre plus de voix et de joie. N’oubliez pas qu’il faut donner envie à votre chien de venir. S’il sent dans votre voix et attitude de l’agacement, de l’impatience, de l’angoisse, ou encore du renoncement, il ne viendra pas.

Le plus dur est bien souvent d’attirer l’attention de votre chien. Une fois qu’il aura levé le nez vers vous vous aurez presque gagné !

Pour attirer son attention pensez à parler fort (s’il est un peu loin et qu’il s’agite il est probable qu’il ne vous entende pas bien). Vous pouvez aussi siffler, taper des mains, remuer la poche de friandise.

Essayer de varier les intonations et mêmes les mots utilisés. Si vous répétez d’une voix monotone « Viens, viens, viens, viens, viens… » peut de chance que cela attire son attention et le motive à vous rejoindre !

Voilà plutôt comment il faut procéder :

Dites sur un ton enjoué et d’une voix forte :  « Havane, viens ! Allez la fifille, on y va, on y va, allez, viens, allez, on y va, on y va Havane ! Etc. »

Si malgré tout ça votre chien ne revient toujours pas.
Faites demi tour et éloignez vous tout en l’appelant d’une voix forte. Si cela ne suffit pas éloignez vous en courant et faites tout ce que vous pouvez pour attirer l’attention de votre chien afin qu’il vous voit vous éloigner en courant (siffler, taper des mains, crier etc.).
Une fois qu’il revient récompensez-le beaucoup.

Si avec tout ça le rappel est toujours compliqué travailler d’abord avec une longe ( de 5 à 10 mètres). Vous procédez de la même manière mais vous tenez le bout de la longe de manière à ce que votre chien ne puisse s’éloigner et être attiré par quelque chose de plus intéressant que vous.

Une fois qu’il revient systématiquement avec la longe, lâchez le et travaillez dans un environnement sécurisé et peu stimulant (un jardin, un enclos, un champ à découvert). Par sécurité vous pouvez laisser la longe en la laissent traîner au sol (ne vous en faites pas si votre chien s’emmêle un peu les pattes au début, il va vite apprendre à gérer ça).

Si malgré ces exercices votre chien a toujours tendance à s’éloigner beaucoup pendant les ballades et à ne revenir que de temps en temps, voir à carrément disparaître pendant de longues minutes reportez vous à l’article : Il ne suit pas !

En bref et trucs et astuces :

*Ne jamais punir votre chien quand il revient vers vous.

*Toujours récompenser votre chien quand il revient vers vous.

*Sauf en cas d’urgence (il est accroché au mollet du facteur) ne jamais aller chercher un chien que vous appelez, c’est à lui de venir vers vous.
*Si vous êtes obligé(e) d’aller le chercher par ce qu’il est « bloqué » sur quelque chose (généralement il est en train de faire une bêtise) ne le récompensez pas et fâchez le fortement de la voix.

*Prenez une voix forte, enjouée et dynamique pour l’appeler et le féliciter quand il est en train de venir.

*Pour l’encourager à venir plus vite reculez tout en continuant de le féliciter.

*Prenez l’habitude de le féliciter de la voix pendant que vous lui donnez une friandise afin qu’il associe vos félicitations vocales à quelque chose d’agréable.

*Apprenez à vous montrer plus intéressants que ce qui le détourne de vous.

*Remplacer les friandises par un jouet si votre chien n’est pas du tout gourmand.

*Ayez toujours à l’esprit que ce qui motivera le plus votre chien à vous rejoindre est qu’il vous voit vous éloigner de lui.

*N’hésitez pas à partir en courant pour le motiver à revenir plus vite.

*L’exercice doit rester stimulant donc ne lui demandez pas de revenir sans arrêt sans raisons, sauf si vous avez une récompense vraiment à la hauteur.

*Plus votre chien est en train de faire quelque chose d’intéressant (jouer avec un autre chien par exemple) plus il va vous falloir vous montrer intéressant !

*Soignez attentif à l’humeur de votre chien. S’il manque d’entrain, quand il revient, changez de récompenses.

*Si votre chien revient alors que vous ne l’avez pas appelé récompensez le généreusement.

*Apprenez à votre chien à revenir vers vous sans qu’il vous bouscule ni ne vous saute dessus.

*Une fois que le rappel est bien acquis profitez en pour apprendre à votre chien à s’asseoir et à rester statique quelques secondes avant d’avoir une récompense.

*Si vous avez deux chiens appelez d’abord celui qui a le meilleur rappel afin d’encourager l’autre à revenir.

*Ne rappelez pas votre chien uniquement pour mettre un terme à la balade ou pour le contrôler parce que quelqu’un ou quelque chose passe aux alentours. Les chiens sont très fort pour faire des associations ! Dans ces cas ci elles seront à vos dépends.

*Si votre chien ne revient pas bien, au lieu de dire qu’il « n’écoute rien » ou qu’il est « bête » demandez vous si vous ne pouvez pas améliorer votre manière de procéder.

Cet article est à lire en complément de l’article « sans laisse », à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s